fbpx

Pourquoi je suis devenue freelance ?

Publié par Charline le

Moi, c’est Charline. Je suis freelance en rédaction web.

Originaire d’Auvergne, j’ai un parcours un peu atypique. J’ai choisi très tôt de fonder une famille. C’est pourquoi j’ai suivi mon enseignement supérieur par correspondance. Ensuite, je suis très rapidement entrée dans la vie active.

Mon premier emploi, ce fut au sein de Vulcania. J’ai occupé un poste d’agent d’accueil dans ce superbe parc. J’ai adoré cette première expérience !

Juste après cela, j’ai intégré la communauté de communes de Volvic-Sources et Volcans. J’ai débuté sur un poste d’accueil en charge de l’administration générale. Deux années plus tard, j’ai intégré le service des finances et des marchés publics.

Et j’ai eu envie de changement

En 2014, j’ai ressenti le besoin de sortir de ma zone de confort dans laquelle je me sentais un peu étouffée.

Ni une, ni deux, me voici partie avec mes 3 enfants et ma meilleure amie pour vivre une expérience dans la région du Tarn, vers Albi. Arrivée là-bas, je trouve rapidement un emploi au sein d’une mutuelle, puis au sein de la commune de Saint-Juéry. Fière de ces réussites mais encore insatisfaite, je ne donne pas suite à la proposition de mutation proposée par la mairie.

Mon bonheur n’est visiblement pas ici

Quitte à changer d’emploi, je change une nouvelle fois de région. Nous installons donc nos valises dans le Lot-et-Garonne, à proximité d’Agen. Juste avec les enfants cette fois. A ce moment-là, je sais que le salariat n’est pas fait pour moi. J’en reviens toujours au même constat. Je ne suis pas épanouie dans ce mode de vie. Je réfléchis donc à un projet d’entreprise qui me permettrait de gagner cette liberté tant désirée. La liberté de faire un travail passionnant tout en étant disponible pour mes enfants.

Je travaille alors avec Judith Masini, une éditrice expatriée à Londres, qui produit des livres bilingues pour enfants. Elle propose des ouvrages qui alternent les textes en français et ceux en anglais, pour un apprentissage similaire à celui des enfants bilingues. Quand je découvre ce concept, je suis tout de suite convaincue.

Participer au développement de cette méthode d’apprentissage innovante me passionne. Aux côtés de Judith, je développe la communauté. Je participe aux recrutements de nouveaux commerciaux en réalisant les entretiens. Je suis également en charge de l’élaboration et de la diffusion des newsletters. J’adore toutes ces missions.

Malheureusement, financièrement parlant je ne m’y retrouve pas.

Ce projet d’entreprise n’est pas viable et je dois vite me rendre à l’évidence. Je ne peux pas poursuivre cette activité qui ne m’assurera pas, à moyen terme, les revenus nécessaires pour faire face aux besoins de ma famille.

Contrainte à un nouveau départ

Je décide donc, à contre coeur, de retrouver un emploi. J’intègre alors le service commercial de la centrale de GIFI. Cette expérience fut très enrichissante mais, au bout d’un peu plus d’un an, je demande une rupture conventionnelle. Une fois de plus, je ne m’épanouis pas dans ce poste.

Je retourne alors rejoindre ma terre natale, l’Auvergne. Je ré-intégre un poste au sein de mon administration de départ. Je repars sur un emploi qui, je le sais d’avance, ne me correspond pas mais qui a le mérite de mettre ma famille à l’abri du besoin.

Un an après mon retour, je décide de me lancer, pour de bon cette fois. Je veux faire un métier qui me passionne, c’est tellement important pour moi. Je n’arrive pas à me contenter de ce que j’ai. Certains diront que c’est malheureux. Mais c’est encore plus malheureux d’avoir l’impression de passer à côté de sa vie en échangeant son temps contre de l’argent, dans un travail qui m’ennuie.

Cette dernière tentative sera la bonne : je vais atteindre mes rêves ! Si tu veux, tu peux, dit-on.

Je décide de me faire accompagner par Charlotte, coach professionnel de Pose ta dem’. Grâce à elle, j’arrive enfin à déterminer le projet qui me correspond.

Le passage à l’acte

En avril 2019, je crée mon auto-entreprise de rédaction web. Je me spécialise dans l’accompagnement des acteurs culturels et touristiques.

Je cherchais une activité qui corresponde exactement à mes attentes. Mon travail idéal est un travail passionnant, que je peux exercer selon mon rythme de vie et qui m’offre la possibilité d’être disponible pour partager des moments avec ma famille.

Le métier de rédacteur web fut, presque, une évidence grâce au travail fait avec Charlotte. Grand lectrice, j’aime écrire depuis toujours. Fille de la génération Y, le digital me passionne. Je me forme depuis début 2018 en autodidacte sur ce sujet. Mes expériences passées et mes envies m’orientent naturellement vers ce projet. Utiliser mes écrits pour augmenter la visibilité de mes clients sur le net, pour moi, c’est juste génial.

Le choix de ma spécialité freelance

Ecrire, oui mais pas que pour écrire. Je voulais écrire sur des sujets qui me passionnent et pour des personnes que j’admire. Voyageuse dans l’âme, le thème du tourisme s’est très vite imposé dans ma réflexion. Dans la famille, on aime découvrir. Nous parcourons la France et le monde dès que nous en avons l’occasion, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Parce que les voyages sont pour moi très liés à la culture, j’ai également souhaité travaillé dans ce domaine. Il me tient à coeur d’aider les personnes souhaitant vivre de leurs talents. Il serait dommage de mettre de côté la créativité innée de certains pour des exigences financières. C’est donc un grand honneur pour moi de pouvoir accompagner les artistes dans la diffusion de leurs oeuvres auprès du monde.

Aujourd’hui, je suis encore en poste à temps partiel dans mon administration. Mais j’espère pouvoir vivre très prochainement uniquement de mon activité freelance.

“Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie”


Confucius

Je suis déterminée et j’espère bientôt ne plus jamais avoir à travailler. Comme le dit Confucius, c’est possible. En aimant ce que l’on fait et en le faisant avec passion, le travail devient plaisir. Pour moi, c’est l’unique façon d’atteindre l’épanouissement personnel.

e tourisme by charline
Catégories : A propos de moi

8 commentaires

Nicolas · 3 mai 2019 à 22 h 25 min

Tellement d’accord avec toi, J’ai mis du temps pour le comprendre, et encore plus pour en sortir. Mais ma vie 2.0 à commencé quand j’ai (enfin) été licencié en me jurant « plus jamais ça »…

    Charline · 4 mai 2019 à 21 h 19 min

    Merci pour ce partage d’expérience Nicolas. Le temps fait les choses. Et il n’est jamais trop tard pour prendre une nouvelle direction 🙂

Valentine · 17 mai 2019 à 16 h 01 min

Je suis en pleine réflexion pour me lancer également, après huit années de journalisme. J’ai quitté la profession par lassitude et aussi par envie d’arrêter de broyer du noir. Cette activité serait en complément d’un emploi salarié. Serait-il possible de te contacter pour savoir comment tu as procédé pour la création de ton entreprise ?

    Charline · 18 mai 2019 à 17 h 41 min

    Bonjour Valentine, oui bien-sur je t’invite à m’envoyer tes coordonnées par mail, on peut se trouver un créneau pour en discuter. Bon week-end à toi.

Jordane · 1 juin 2019 à 17 h 13 min

Hello Charline, félicitations car tu as non seulement sauté le pas mais tu m’as l’air d’avoir fait un gros travail de positionnement par rapport à cette activité.
J’ai moi aussi fait ce travail de réflexion ce qui m’a permis 5 ans plus tard d’être toujours en activité.
En tout cas félicitations ! Et que la force soit avec toi 🙂

    Charline · 3 juin 2019 à 8 h 53 min

    Bonjour Jordane,
    Merci beaucoup pour ce retour 🙂 Des retours d’expériences telles que la tienne sont toujours très motivants ! Bonne continuation à toi aussi !

      Jordane · 7 juin 2019 à 17 h 40 min

      Merci à toi Charline, c’est tout aussi intéressant d’avoir des retours comme le tien. Sur quel réseaux social on peut te suivre activement ?

        Charline · 9 juin 2019 à 17 h 21 min

        Sur Instagram, Facebook et LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *